L’Essentiel de l’année 2014

Vous trouverez ici les rapports financiers, moraux et d’activités de Frères des Hommes ainsi que notre publication annuelle "L’Essentiel", qui résume les activités et financements de notre organisation. Ces rapports sont à consulter sur notre site internet ou seront adressés par courrier à nos donateurs sur simple demande.

Solidairement, Luc Michelon, Président.


Rapport moral 2014

Rapport d’activités

Rapport financier 2014

Les comptes 2014


Frères des Hommes : un projet associatif affirmé

Il est des instants solennels où l’on analyse son histoire avec un regard différent. Frères des Hommes passe un cap en cette année 2015, celui de ses 50 ans d’engagement et de lutte contre la pauvreté. Cet engagement, nous en avons écouté les témoignages, nous l’avons intégré, porté et nous avons gardé cette volonté de le transmettre. Avec ses volontaires, ses partenaires, ses salariés, ses bénévoles et militants notre association a traversé des étapes qui lui ont façonné une identité à laquelle nous voulons rester fidèle.

Une association empreinte d’une histoire forgée sur des valeurs

Au rythme de ses engagements multiples, Frères des Hommes a forgé son identité faite de valeurs fondamentales. Notre association porte en son nom la combinaison des notions de fraternité et d’humanisme. Ces deux concepts amènent à concevoir le rapport à l’humain selon une démarche particulière. Nos actions menées sont toujours envisagées dans le respect des individus au sein de leur environnement et plus globalement de la Terre-Mère dans laquelle les sociétés humaines se sont construites. Notre combat, c’est d’abord la lutte contre l’individualisme. Notre force réside dans la mise en avant du collectif et du caractère associatif. Il nous semble primordial de continuer à proposer une alternative à la mondialisation « destructrice de l’humain ». Et cette vision globale commence par des actions locales dans lesquelles on retrouve concrètement la marque de nos valeurs et des thématiques de nos actions actuelles : la démocratie citoyenne qui laisse une place à la participation de chacun dans les prises de décisions, l’économie solidaire comme modèle économique structurant et l’agriculture paysanne dans laquelle l’agroécologie reste notre modèle, favorable à l’environnement mais aussi à l’emploi, à la souveraineté alimentaire et au développement. Nous tenons aussi à réaffirmer que Frères des Hommes a progressivement construit ses actions de lutte contre la pauvreté dans un objectif de transformation sociale. Ce fondement se retrouve dans les statuts, dans la charte et plus récemment dans le code de partenariat (code PACS) de l’association. Pour contribuer à cet objectif de transformation sociale et de développement notre action s’appuie prioritairement sur la formation, comme en témoignait déjà Suzette de Bers, présidente de Frères des Hommes en Belgique dans les années 1970 : « Ce qui a subsisté partout, c’est la formation que nous avons donnée. » La formation figure désormais dans tous nos programmes.

Une association à deux piliers : partenariat et compétences

Frères des Hommes puise sa force dans des partenariats solides, historiques même. L’expérience de nos actions et la fidélité de nos partenaires ont permis à notre association d’acquérir mais aussi de transmettre des savoirs et des savoir-faire. Au fil du temps nous passons des partenariats d’action à des partenariats d’organisations. Frères des Hommes et ses organisations partenaires, partagent une communauté de valeurs, une convergence de vision et des principes d’actions communs. L’objet de nos partenariats d’organisations est double : parvenir à un renforcement de capacités mutuelles et savoir mener des projets en coresponsabilité avec un partage de nos expertises et de nos compétences spécifiques. Et notre association Frères des Hommes est clairement reconnue aujourd’hui pour sa valeur ajoutée dans plusieurs domaines d’expertise. Tout d’abord en ingénierie de la formation. Grâce aux compétences acquises lors de notre projet « Hémisphères » mais aussi grâce au chantier de capitalisation que nous avons conduit avec 4 de nos organisations partenaires cette année, nous sommes en capacité d’intégrer cette compétence dans nos projets d’actions. Et ce à 3 niveaux complémentaires : les formations techniques de base, les formations à la création et à l’organisation de collectifs et les formations pour la structuration de plaidoyers auprès des autorités publiques. Frères des Hommes a également développé des compétences en ingénierie de projets. Et ce, tout au long de la vie d’un projet : dans les diagnostics partagés et les études préalables, dans le suivi et l’animation de processus pluri-acteurs, dans les évaluations participatives, dans l’analyse de changement de comportement des personnes impliquées ou impactées par nos actions et dans la capitalisation croisée, notamment des méthodes de formation. Enfin, Frères des Hommes a su renforcer ses capacités de communication. D’une part, en appui aux organisations partenaires pour leur permettre d’avoir plus de lisibilité et d’autonomie. Et d’autre part, dans nos propres capacités à partager nos engagements citoyens et nos valeurs, portés par nos partenaires et par tous ceux qui font Frères des Hommes aujourd’hui : bénévoles, militants, volontaires et salariés.

L’ensemble de ces acquis, de ces compétences, allié à notre capacité d’adaptation aux contraintes économiques a renforcé notre place et notre crédibilité auprès des bailleurs institutionnels et des réseaux de partenaires en France. Ceci nous permet de maintenir nos niveaux d’engagement auprès de nos organisations partenaires mais également, à terme, d’élargir nos interventions dans des projets portés par d’autres ONG et vers d’autres partenaires au Sud.

Une association ouverte à l’engagement citoyen

Frères des Hommes a déjà vécu plusieurs étapes de transformations majeures, parfois difficiles. Celle que nous avons entamée ces dix dernières années est en marche, pour permettre à notre association d’offrir un terrain d’action adapté à tous ceux qui refusent de vivre l’évolution globale de notre monde destructeur de lien social et de ressources naturelles comme une fatalité. Nous sommes en capacité d’affirmer nos perspectives de développement en accroissant notre tradition d’accueil des volontés d’engagement et d’action. Nos partenaires et nos compétences nous ont permis d’inventer des moyens d’engagement adaptés à notre association, de redévelopper notre ancrage local en continuant d’articuler les forces d’engagement salariées, bénévoles et militantes.

Frères des Hommes a su entendre le désir de nos concitoyens de s’engager dans la solidarité internationale. Nous avions aussi à cœur d’offrir à nos partenaires et à nos militants de longue date la possibilité de transmettre leur capacité d’innovation sociale et de lutte contre la pauvreté. C’est ainsi que nous avons investi nos énergies bénévoles et salariées pour créer et mettre en place « La Pépinière de la solidarité internationale ». Ce dispositif d’accueil, d’accompagnement, de tutorat et de formation de porteurs de projet de solidarité internationale incarne nos convictions les plus fortes : contribuer avec le concours de nos organisations partenaires au Sud et en France à la réalisation d’actions de solidarité qui sont le socle d’une citoyenneté mondiale.

La pertinence d’un projet associatif ne se mesure pas au nombre des années passées mais plutôt à sa capacité à rassembler. Nous sommes fiers d’avoir su maintenir le cap depuis 50 ans et de toujours pouvoir offrir à tous ceux qui le désirent un espace de contribution et d’engagement pour un monde plus durable et plus fraternel.