Agir en Haïti avec les familles du Haut Plateau Central

En Haïti, près de la moitié de la population vit dans les campagnes. Pourtant la production agricole nationale ne couvre que la moitié des besoins alimentaires du pays et 1,3 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire. Frères des Hommes et le Mouvement paysan Papaye le savent : l’agriculture paysanne peut répondre à cette situation inacceptable et sortir les Haïtiens de la pauvreté.

Date de début 01/03/2014
Date de fin 28/02/2018

Localisation
Département du Centre

Populations accompagnées
960 familles paysannes
500 groupements membres du MPP
120 formateurs, animateurs et techniciens du MPP

Budget global
1 500 957 €
Co-financement
840 725 €

Manifestation contre Monsanto organisée par le Mouvement paysan Papaye en Juin 2010

Nos objectifs

Soutenir Frères des Hommes et son partenaire en Haïti, c’est :

Contribuer à la sécurité alimentaire du Haut Plateau Central en formant les paysans à l’agroécologie
Promouvoir la souveraineté alimentaire en favorisant la production nationale et l’exploitation raisonnée des ressources naturelles
Donner les moyens aux populations paysannes d’être actrices de développement et de changement social en Haïti en renforçant leurs capacités citoyennes

Nos activités

Notre projet de 4 ans avec le MPP comporte de nombreuses activités, parmi lesquelles :

- Vivre de la terre
Développer la production agricole des familles paysannes par des formations techniques : agroécologie, installation de pépinières, maraîchage, petit élevage ... Ainsi, 960 familles luttent contre l’érosion de leurs sols et diversifient leur culture de fruits et légumes.

- Structurer les paysans
Sensibiliser les paysans aux causes des inégalités qu’ils subissent et faciliter leur organisation collective en groupements grâce à des formations citoyennes. Le but : ensemble, cultiver des terres, échanger sur les difficultés du quotidien et agir pour la valorisation de leur statut.

- Construire les bases du changement
Renforcer l’engagement des paysans par des formations et ateliers sur leurs droits, l’égalité entre hommes et femmes ou encore la place de la jeunesse. L’objectif est de mobiliser de nombreux groupements victimes des mêmes inégalités pour conduire des actions collectives et accroître la visibilité des paysans auprès de l’État et de la société haïtienne.

Partenaires et bailleurs

En Haïti
Institut universitaire des sciences juridiques économiques et de développement régional (INUJED)
Groupe de recherche et d’actions pour le développement intégré du milieu rural haïtien (GRADIMIRH)
En France