Dernières actualités

Haïti, paysans et engagés

Comme le disent les membres du Mouvement paysan Papaye dans le centre d’Haïti, " la formation c’est le sang, la formation c’est la clef " dans l’émancipation et l’autonomisation des paysans. Après un projet mené entre 2014 et 2017, qui a formé des dizaines de paysans en agroécologie, qui a créé des dizaines de collectifs, le MPP et Frères des Hommes poursuivent la dynamique avec comme ambition : cultiver la force collective des paysans.

Trois paysans du MPP pendant une formation

Tour d'horizon des objectifs prévus

1. >>>> Renforcer l’organisation collective des paysan-ne-s membres du MPP

  • 111 collectifs vont participer à un diagnostic pour mieux identifier leurs forces et difficultés
  • Une base de données va être créée
  • 211 paysans vont être formés en leadership : rôles et responsabilités, gestion financière, et gestion des conflits.

2. >>>> Renforcer les activités économiques et de protection de l’environnement

  • 60 groupements vont être accompagnés pour leur permettre de dégager des revenus de leur activité économique collective
  • 36 activités citoyennes de protection de l’environnement vont être organisées par les paysan-ne-s eux-mêmes avec leur communauté
  • 15 groupements vont être guidés pour qu’ils mettent en place une mutuelle de solidarité

3. >>>> Renforcer les pratiques d’accompagnement du MPP et les « acteurs-relais » impliqués dans le suivi-accompagnement des paysan-ne-s

  • A l’issue du projet, 93 « acteurs-relais » du MPP seront formés et outillés pour accompagner les paysan-ne-s à mener des activités sur leur territoire
  • 70 % d’entre eux vont être soutenus pour faire évoluer leurs pratiques d’accompagnement des paysan-ne-s.

En Haïti

En France