[Inde] Démarrage d’un nouveau projet avec Fedina

Après la fin de notre dernier projet mené avec Fedina en Inde jusqu’en 2021 et la volonté commune de se réengager dans une nouvelle aventure collective, un nouveau projet relance le partenariat liant Frères des Hommes à Fedina. Son objectif : la promotion des droits du travail pour les travailleuses du secteur informel en Inde.

À partir du 1er janvier 2023 et pour les deux prochaines années, Frères des Hommes s’engage à nouveaux aux côtés de son partenaire historique Fedina en Inde. Pour ce nouveau défi, notre association s’implique dans le cadre d’un projet préexistant, mis en œuvre par notre partenaire local grâce au soutien de la fondation indienne Azim Premji.

L’objectif de Frères des Hommes est de soutenir ce projet de promotion des droits du travail pour les travailleuses indiennes en finançant de nouvelles activités et en renforçant les équipes de Fedina sur ses volets formation et recherche de fonds.
En effet, en Inde, de nombreuses personnes n’ont pas la capacité de revendiquer les droits qui sont les leurs, notamment en termes de conditions de travail (salaire décent, jours de congés, protection et sécurité sociale…), d’autant plus lorsqu’elles sont déjà marginalisées par leur genre, leur castes et/ou leur situation économique. L’enjeu de ce partenariat est de poursuivre le renforcement du pouvoir d’agir des travailleuses en situations de vulnérabilités.

L’appui de Frères des Hommes dans ce projet se concrétise notamment par la mise en place d’activités complémentaires au projet préexistant. Par exemple, pour favoriser les prises de paroles des travailleuses du secteur informel, nous soutiendrons la mise en place de formations en négociation collective, ainsi que sur l’empowerment féminin. Des rencontres régulières seront également assurées avec les familles des travailleuses (notamment des manual scavengers qui nettoient les déchets organiques dans les rues), ainsi que des rencontres entre les femmes accompagnées pour qu’elles puissent échanger sur leurs situations. Notre soutien s’étendra également à l’organisation d’activités culturelles impliquant les enfants et les familles des travailleuses.

Ce projet de deux ans permet donc à Fedina de donner une continuité à ses actions auprès des femmes évoluant dans le secteur informel par l’intermédiaire de groupes de soutien, de formations collectives et de sensibilisations des populations vulnérables.

En quelques chiffres :

Pendant les deux prochaines années :

  • Plus de 10 600 travailleuses seront sensibilisées ;
  • 390 personnes seront formées pour devenir leaders ;
  • 2 160 femmes intègreront des groupes de vigilance ;
  • On estime que 60% des personnes accompagnées accèderont à la sécurité sociale.