Frères des Hommes et le Mouvement des sans terre au Brésil : une lutte commune pour la transformation sociale. Une série documentaire en cinq volets.

La relation avec l’Etat, l’agroécologie, la lutte contre les préjugés, le rôle des paysans. Frères des Hommes a donné la parole à son partenaire le Mouvement des sans terre (MST) pour montrer et illustrer le combat que nous menons pour la transformation sociale, en combattant les causes et conséquences des inégalités et des injustices. Comme le MST, nous avons appris que pour construire des solutions qui conduisent à un changement durable, il faut former les femmes et les hommes qui vont conduire ce changement.

Le Brésil est aujourd’hui caractérisé par une forte inégalité qui touche surtout les campagnes où la concentration de la terre est l’une des plus fortes au monde alors que l’agriculture familiale emploie la grande majorité de la main d’œuvre agricole. Le MST réclame une redistribution des terres et milite pour que l’Etat soutienne l´agriculture familiale. Le Brésil voit s’opposer deux modèles de développement agricole, Plus qu’un simple choix économique, de ces derniers découle aussi un véritable choix de société tant la question agricole est centrale au Brésil. A bien des égards, cette opposition entre ces deux modèles se retrouve dans la crise politique actuelle au Brésil.

1ère volet : Agir avec ou contre l’Etat ? (7 mns)

La question d’agir avec ou contre l’État fait partie des préoccupations du MST. Longtemps l’Etat brésilien s’est montré particulièrement répressif vis-à-vis du mouvement, l’arrivée du Parti des travailleurs et la promesse de la réforme agraire ont changé la donne mais les actions de l’Etat tardent à venir : le MST doit il instaurer un rapport de force pour être entendu ou plutôt préconiser le dialogue et la collaboration ?

2ème volet : L’agroécologie pour protéger l’environnement

Au Brésil, les grandes exploitations occupent la moitié de l’espace rural, alors que l’agriculture familiale produit la plus grande partie des aliments consommés dans le pays. Contre l’agrobusiness, le MST forme les paysans à une agriculture respectueuse de l’environnement.

3ème volet : Bouleverser les codes sociaux

Dans un pays caractérisé par une forte inégalité entre riches et pauvres, les blocages qui maintiennent les populations dans l’exclusion sont souvent profondément ancrés dans la société elle-même et sont source de discrimination notamment envers les femmes. L’égalité entre femmes et homme est prioritaire pour le MST qui recherche toujours la parité dans les instances d’animation et de direction, à tous les niveaux.