Sénégal, les paysans font pousser la solidarité

2016 n’a pas tenu ses promesses pour les familles paysannes : la pluie s’est faite rare. Dans les campagnes de la région du Cayor, les jeunes partent tenter leur chance en ville tandis que leurs aînés cultivent des champs grignotés par le sable. Ces familles manquent de tout : semences, infrastructures, formations … Alors, en 2017, Frères des Hommes et l’UGPM, son partenaire local, s’engagent de nouveau auprès des paysans du Cayor. En s’organisant, les paysans vont améliorer les conditions de vie dans les villages !

Date de début : 01/04/2017
Date de fin : 31/03/2020

Localisation : Méckhé, région de Thiès, zone du Cayor,

Populations accompagnées : 25 animateurs de l’UGPM / 40 groupements de paysans composés de 2 000 membres / 2 500 familles paysannes du Cayor

Budget global : 145 800 €

Soutenir Frères des Hommes et son partenaire au Sénégal, c’est :

Permettre aux familles paysannes d’accroître leurs récoltes
Développer la solidarité entre les paysans
Améliorer le travail des animateurs de l’équipe de l’UGPM au service des paysans

Ce que nous faisons

Mieux cultiver

Les familles paysannes cultivent la terre de manière adaptée à leur environnement aride
- 2 000 paysans apprennent l’agroécologie pour cultiver en zone aride
- Des familles paysannes bénéficient facilement de petits crédits et peuvent alors cultiver leurs terres avec les nouvelles techniques apprises
- Des banques de céréales et des champs de travail collectif sont mis en place au niveau des villages pour renforcer la solidarité et rendre service à quelque 2 500 familles paysannes

Mieux s’organiser

Les paysans du Cayor se rassemblent en groupements
- Les paysans se rencontrent d’un village à l’autre par l’intermédiaire de leurs groupements et échangent sur l’organisation et les réalisations de chacun
- 120 paysans sont sensibilisés à la création et à la gestion de groupements grâce à des formations et réunions publiques
- 40 membres de ces groupements n’ont plus peur de s’exprimer en public dans les villages et apprennent à être à l’écoute des autres habitants

Mieux former

L’Union des groupements paysans de Méckhé (UGPM) sensibilise les paysans de façon optimale
- les 25 animatrices et animateurs de l’UGPM développent des pratiques de sensibilisation entièrement adaptées aux populations paysannes
- l’équipe de l’UGPM dispose des compétences et outils indispensables à la pratique de l’agroécologie et sont d’autant plus capables d’épauler les paysans
- un système d’alerte sur la situation des familles paysannes en temps réel est mis en place par l’UGPM

Partenaires et bailleurs