Sophie Legendre, le retour aux sources

collecte-achevee
Collectés
2735 €
Donateurs
46

Bonjour,
Je me présente, Sophie Legendre, 44 ans, Française mais vivant à San Francisco depuis 21 ans. Je suis née dans l’Essonne mais depuis toute petite, ma ville de destination, hiver comme été, a toujours été Chamonix. Mon oncle a un chalet à Coupeau aux Houches et mes parents ont très vite eu leur cœur et leur vie balancés entre Chamonix et Paris. Pour ma part, ayant fait une école de cuisine à Paris, j’ai eu la chance de pouvoir faire mes stages à Chamonix entre autre et vivre pleinement ma passion des sports de montagne. J’ai eu la chance de travailler ensuite à l’Auberge du Bois Prin, 2 étoiles Michelin et de profiter de la vallée. Depuis l’âge de 16 ans, j’étais à fond dans le parapente, le snowboard et les trails (sans courir à l’époque). En déménageant à San Francisco, le parapente a malheureusement perdu sa place après 15 ans de vols incroyables.

J’ai toujours été assez sportive mais je ne courais pas vraiment… avant mes 39 ans ! Il est vrai que mon frère Christian Baudet, de 8 ans mon aîné, a été une grande influence sur ma passion actuelle. J’étais une fervente supportrice des nombreux trails, CCC, TDS et UTMB, qu’il avait faits. Je décide donc un matin de retour à San Francisco de partir courir jusqu’à la plage le 8 septembre 2013. Et depuis, j’ai enchaîné les entraînements et grâce aux nombreux encouragements de la part de mon mari Laurent et de ma famille en France et de ma persévérance, me voici inscrite pour mon premier semi-marathon en Avril 2014 ( et ça monte à San Francisco ). Et puis je participe au Cross du Mont-Blanc en juin 2015 avec ma nièce Gaelle, son ami et mon neveu Luc, Christian était trop fatigué de le faire car il avait fait les 80km du Mont-blanc la veille, petit joueur ;)

Je me dis que rien n’est impossible alors

Je tombe amoureuse du trail run et de pouvoir m’évader de mon travail, du stress d’avoir mon propre business, Les Cent Culottes, magasin de Lingerie Française. Je fais toujours mes courses d’ailleurs avec mon t-shirt logo comme un grigri porte-chance ! Mon terrain prédestiné est Marin Headlands, ces montagnes juste après le pont du Golden Gate, si sauvage et si beau. Je fais mon 1er trail en Novembre 2015 dans la Bay area, le 30km du Mont Tam Trail Run. Et puis j’enchaîne d’autres courses pour faire mon gros trail à l’époque, plus technique et plus élevé, le Trail du Tour des Fizz 5 refuges…sous la pluie et boue. Mon frère sera au départ avec moi, 1er trail que je fais avec celui qui avait été mon mentor. Cela me donne des ailes et je me dis que rien n’est impossible alors. J’enchaîne la même année le même Mont Tam Trail Run mais le 50km cette fois, et je me vois pousser des ailes. Je décide aussi de me concentrer sur ma vitesse un peu et fait le marathon de Santa Cruz en Avril 2017. Presqu’aussi dur que mes montées en trail dis donc, les traileurs ça va loin mais la vitesse à plat ça peut faire mal aussi ;)

Courir encore et encore, plus loin et plus souvent

Le 8 juillet 2017, je panique un peu pendant mes entraînements quotidiens car me voila inscrite pour la Traversée du trail de Verbier en Suisse…62km avec 4500 D+ dans les Alpes bien plus techniques que mes trails de Californie ! Je m’entraîne toute seule, mes copines de San Francisco restant à 10km max, 1 a 2 fois par semaine, dans le Park de SF. C’est aussi mon moment, sans mes obligations professionnelles ou familiales ( j’ai 2 petits garçons de 10 et 13 ans, et 2 belles filles de 21 et 22 ans ) et un mari qui travaille comme un fou dans la restauration. Je n’essaye pas de booster nécessairement mes performances, seulement de profiter de la nature et de courir encore et encore, plus loin et plus souvent. Le trail de Verbier était magique, superbes rencontres et beaucoup d’abandons, cela me motive de voir que j’ai pu finir ce challenge de 68 km en courant dans la nuit sans repos pendant 17h ! Grande satisfaction. Je décide aussi de faire le North Face Endurance le 80km/ 50 miles en Californie, San Francsico !! course mythique aussi aux States. Par surprise, je ne pensais pas autant souffrir par rapport aux trails que j’avais fait dans les Alpes, les conditions étaient moins techniques mais les ravitos plus simples, et surtout course plus rapide sans repos !! Je me blesse à la moitié de la course et finis quand même la 2e partie avec le ligament de ma voute plantaire claqué sans vraiment pouvoir pauser mon pied sans une grande douleur. Je me rends compte que la volonté est alors aussi forte pour finir une course que n’importe quel entrainement ! Je me remets donc à la natation pour continuer à m’entrainer et cela m’a aidé à surmonter mes blessures. Je continue d’ailleurs à nager 2 fois par semaine entre mes runs.

Dans nos montagnes si familiales, mon retour aux sources

N’étant pas été prise à la loterie pour le 90km du Mont-Blanc avec mon frère cette année, je décide de tenter le tout pour le tout, la CCC / UTMB pour ce mois d’août ! au pire j’aurais plus de chance d’être prise l’année prochaine. Christian s’inscrit à l’UTMB sans y croire, sans le vouloir, plus pour m’accompagner, l’ayant fait 2 fois déjà et surtout dans des conditions extrêmes l’année dernière, mais voila il est pris et moi non ! Grande déception mais je signe le lendemain pour un dossard solidaire avec Frères des Hommes. Incroyablement, tous les dossards solidaires étaient pris 2 heures après les résultats du tirage au sort. L’UTMB devient tellement demandée et mythique surtout avec l’élite qu’il y avait eu en 2017 ! Me voici en liste d’attente depuis un mois, en essayant par de nombreux « pistons » d’essayer d’avoir une place ou de pousser mon dossier, mais rien. La course est tellement prisée ! Mais grâce a un désistement, me voici « repêchée » et je vais pouvoir participer à la CCC, 101km, 6 100 mètres de dénivelé ! l’accomplissement après 5 ans d’entraînements bien mérités ! Ce dossard solidaire va me permettre de courir le même jour que mon frère qui fera l’UTMB, dans nos montagnes si familiales, mon retour aux sources, vivant a 10 000km maintenant.

J’ai choisi l’association Frères des Hommes car elle me représente un peu. Une Française de formation cuisinière, vendant de la lingerie Française aux Etats-Unis maintenant depuis 16 ans, balançant entre 2 nationalités. Je me sens un peu citoyenne du monde.

Bien plus d’impact que Trump

Cette association permet aux populations précaires de 3 continents et d’Haïti de pouvoir avoir une formation professionnelle. Elle aide les jeunes et adultes à apprendre une formation pour un éventuel métier ou simplement à survivre quotidiennement en sachant exploiter la terre agricole. Ce genre d’association a bien plus d’impact que les actes de notre président américain actuel qui balance des rouleaux de papiers aux gens des Caraïbes après des catastrophes naturelles !!

Me voici donc inscrite pour la petite sœur de l’UTMB…la CCC. En étant en dossard solidaire, avec tout le soutien et donation de mes proches, la pression est intense et je n’ai pas le droit à l’abandon.

Faut la finir cette course. Merci encore a Frères des Hommes de me soutenir dans mon rêve et cette expérience…A suivre !

Sophie Legendre