FSM 2018 : la convergence des luttes

03. Du 13 au 17 mars, environ 60 000 militants se sont retrouvés à Salvador de Bahía au Brésil pour le Forum Social Mondial. En tout, plus de 1500 collectifs, ONG, syndicats, et mouvements sociaux réunis autour d’un slogan : Résister c’est créer, résister c’est transformer. Marie Bouret, volontaire Frères des Hommes y était avec Cenca pour parler pédagogie populaire et du collectif Former pour transformer.

Un premier jour sous le signe de l’organisation…et de la mobilisation

« Notre première journée au FSM est chargée : inscription, découverte du programme et session de distribution de flyers et de collage d’affiches. Pendant ce temps, deux membres de Cenca (Esther Alvarez et Paul Maquet) participent à une activité de l’AIH, l’Alliance Internationale des Habitants. A travers ce collectif, Cenca et près de 300 autres organisations et mouvements sociaux agissent aux côtés des populations pour faire entendre leurs voix dans la planification et la gestion des politiques urbaines. Ce forum était donc l’occasion d’organiser un tribunal populaire de défense des expulsés. Les objectifs de cette rencontre sont clairs : dénoncer et documenter les cas d’expulsions abusives, apporter un soutien aux communautés touchées, et mettre en place un suivi juridique des dossiers.

Focus sur la « pédagogie populaire »

En étant programmé à 8h du matin et avec peu de diffusion de notre événement, nous ne sommes pas sûrs d’avoir beaucoup de monde pour notre premier atelier. Plus de vingt personnes remplissent la salle. Plus que le nombre, ce sont les profils qui frappent, allant d’universitaires à psychologues ou étudiants, venus de plusieurs pays comme le Brésil, l’Argentine, le Maroc, le Kenya…Nous leur présentons notre vision (celle de Cenca et du collectif Former pour Transformer), de la formation et de la pédagogie populaire : les populations sont elles-mêmes actrices de changements, et la formation s’appuie sur leurs savoirs dans un esprit de co-construction et co-production de savoirs et de solutions. De leurs côtés, les participants évoquent l’université populaire urbaine en Argentine, l’Université pour tous en sciences sociales et politiques au Maroc ou le festival des solidarités en France, de l’alphabétisation d’adultes au Brésil...

La parole aux militants du FSM

Deuxième atelier (à la suite du premier) et la parole au 25 militants présents lors d’un « débat mouvant ». Pour les guider, nous leur posons trois questions : une sur la différence entre opprimés et oppresseurs, une autre sur le rôle de l’économie dans l’émancipation des individus, et enfin une question sur l’articulation entre émancipation individuelle et émancipation collective.
La difficulté est grande, reconnaissent-ils, de tirer une frontière très formelle entre oppresseurs et opprimés quand nous nous référons aux individus... mais si on parle de système, il y a bien des catégories très prononcées de vulnérables et de personnes ou de structures qui au contraire sont oppresseurs. L’émancipation individuelle est alors vue comme une première étape, mais dans un espace comme le Forum Social Mondial, c’est la force du collectif qui a été soulignée par la majorité.

Une convergence des luttes pour les droits des femmes

Au Brésil, cette semaine est marquée par le meurtre de Marielle Franco, élue locale de Rio de Janeiro, militante des droits humains, plus particulièrement des droits des femmes et LGBT et très active dans la lutte contre les violences policières dans les favelas de Rio. Le FSM 2018 est logiquement ponctué par de nombreux hommages à Marielle, notamment lors de "l’assemblée mondiale des femmes" l’avant dernier jour, le vendredi 16 mars. Beaucoup de femmes se sont identifiées à Marielle : féministe, afro-féministe plus particulièrement, femme politique, militante... Lors de cette assemblée, de nombreuses femmes ont pris la parole pour présenter leur lutte (indigène, politique, dans des pays en situation de conflit, pour le respect de leur corps...) mais aussi appeler à l’unité des mouvements de femmes à travers le monde. »